LE FOOTBALL N'EST QU'UN JEU ....

Publié le par FRED

C’est sur la pelouse de MAURRIN, qu’avait lieu la demi finale de la coupe des LANDES opposant SAINT VINCENT de PAUL à ROQUEFORT. Pour les jaunes et noirs, la première émotion aura lieu lors du déplacement aller. Au volant de sa voiture, Mathieu VIEIRA parvenait à éviter un « chauffard » puis à rééquilibrer son véhicule. Une grosse peur bleu pour Mathieu et ses coéquipiers, ce n’était pas la meilleure des façons de se préparer.

En première mi – temps, la domination de SAINT VINCENT de PAUL est évidente. Pas moins de trois occasions franches pour les jaunes et noirs qui auraient dû leur permettre de mener au score à la pause. Les Roquefortois font de très, très nombreuses fautes, ils hachent volontairement le jeu mais profitent de la mansuétude de l’arbitre à leur égard.

Ballon perdu en milieu de terrain par les Vincentiens, le contre des bleus est cinglant et conclu par un tir croisé en pleine lucarne qui fait mouche. Contre le cours du Jeu, ROQUEFORT Mène 1 but à 0.

Sur un énième coup franc, Alban FERREIRA trouve Romain LAFOURCADE qui, dos au but, prolonge de la tête le ballon au fond des filets pour égaliser.

Si les occasions existent pour SAINT VINCENT de PAUL, le réalisme n’est pas au rendez vous. En fin de match, sur un coup franc trop rapidement joué, c’est même ROQUEFORT qui va manquer d’aggraver la marque. La sortie de Mathieu VIEIRA s’avère déterminante. Il faut jouer les prolongations.

Durant la première prolongation, un tir de Geoffrey BELLION frise le poteau alors que le gardien était battu. Un petit lob du même joueur retombe sur la transversale, les tirs de Sébastien GUILHAUMA et Nicolas TORTIGUES sont contrés par le portier adverse.

En seconde période des prolongations, l’arbitre qui a tant fait preuve de largesse face à l’égard des Roquefortois, trouve le moyen d’adresser un deuxième carton jaune, synonyme de rouge à Alban FERREIRA. Et à la toute dernière minute, sur un coup de pied de coin, dévié au poing par Mathieu VIEIRA, la reprise de volée des vingts mètres d’un bleu se loge en pleine lucarne.

Le charme de la coupe est entier pour ROQUEFORT et la déception est pour SAINT VINCENT de PAUL. Comme souvent cette saison, les jaunes et noirs ont dominé, ils se sont procurés plusieurs occasions de but mais n’ont pas concrêtisé. Ils laissent à leur adversaire du jour, une place en finale qu’ils méritaient pourtant, amplement. Déjà très triste, la fin du match s’avérait dramatique pour Régis DIZET qui apprenait le décès de son père.

A noter durant ce match les débordements de quelques supporters qui devraient être sanctionnés. Au delà d’être un exemple accablant pour l’éducation des enfants présents, ces énergumènes ne font que desservir l’intérêt du football. Les nombreux accompagnateurs de SAINT VINCENT de PAUL, arborant pour la plupart des maillots, des perruques, des maquillages aux couleurs de leur club, se sont ingéniés à encourager bruyamment leurs chouchous.

M. Hondelatte

 

Un seul commentaire :

la déception d'une défaite , même en demi-finale d'une Coupe des Landes , est bien futile par rapport au drame que vit Régis Dizet . Nous , les ex footeux jadistes , avons toujours ancré dans notre mémoire la bonhomie et la gentillesse de son père . Je sais que tous ceux qui l'ont côtoyé il y a quelques saisons  derrière les mains-courantes jadistes ainsi qu'en déplacement , sont attristés par son décès .

Je suis sûr qu'ils se joignent à moi afin d'apporter à Regis tout notre soutien pour traverser cette terrible épreuve .

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lvincent29(dans ton cul Aulas) 28/04/2011 22:26



Toutes mes pensées vont à Régis ainsi qu'à tous ses proches à qui je présente mes sincères condoléances. Je garderais le souvenir de quelqu'un de plaisant et attachant qui était de tous les
déplacements avec l'équipe réserve1 à une époque où les victoires s'enchainaient et l'ambiance indescriptible et où TOUT le monde s'intéressait à TOUTES les équipes (nostalgie quand tu me
tiens...)



jean louis 28/04/2011 20:44



J’apprends par ton blog le décès du papa de Régis, moi qui est très bien connu l'homme
puisqu’il faisait tout les déplacements avec nous en réserve a la jadax c’était vraiment un homme d’une gentillesse extraordinaire et avec qui la discutions était un pur  bonheur .Régis si tu lis ce blog sage que je pense a toi et je te présente toutes mes condoléances.



cam 27/04/2011 17:54


Toutes mes condoléances à régis, un bon mec. Bon courage.


FRED 27/04/2011 19:30



Merci pour lui ....