UN SAMEDI A OUBLIER .

Publié le par FRED

 

JA DAX                1

LE BOUSCAT        1

 

dax-le-bouscat-24112012-046.JPG

Christophe Destruhaut avait fait le choix d'aligner un trio d'attaquants très jeunes . Ce pari va malheureusement ne pas s'avérer déterminant au bout des 90 minutes . Malgré une bonne volonté manifeste et beaucoup d'efforts consentis , il manqua à ces minots l'essentiel face à des bordelais solides mais sans génie : un minimum d'expérience dans cette compétition que tous les coachs en lice jugent compliqué .

Pourtant , les jadistes avaient pris le match par le bon bout en privant de ballons leurs adversaires, en s'appuyant sur un axe défensif toujours aussi solide . Cette domination certes désordonnée fut récompensée au quart d'heure de jeu par un penalty qu'un bon nombre d'arbitres de Ligue 1 n'auraient pas sifflé . Peu importe , Moussa transforma sans trembler ce coup de pied arrêté . Et bizarrement à partir de moment là , le jeu proposé par les deux camps va sombrer dans une qualité médiocre , faite de gestes approximatifs et bien souvent trop individualistes . A l'évidence , les dacquois n'ont pas évacué leurs doutes . Pour preuve dès la reprise , cette grosse bourde du gardien landais qui relâcha aux six mètres un ballon facile dans les pieds des attaquants adverses qui ne se font pas prier pour égaliser . Fautif sûrement , mais pas seul coupable . Que serait il advenu en effet du sort de la rencontre s'il n'était pas sorti vainqueur en tout début de match de son face à face avec un attaquant girondin grâce à un arrêt réflexe ? Le foot est une histoire collective et en cas d'échec tout le monde est concerné . A l'heure de jeu le coach dacquois va opérer des changements pour tenter de faire bouger les choses .Sans grand succès puisque le jeu restera toujours aussi brouillon jusqu'au coup de sifflet final . Les dacquois auraient pu tout de même l'emporter dans les arrêts de jeu mais la frappe de Marvin , décalé sur le coté gauche , fut déviée de sa trajectoire par une intervention autoritaire du portier visiteur . Il était certainement écrit que ce genre de rencontre ne pouvait se terminer que sur un score nul .

Par contre il devient impératif pour les jadistes de retrouver cette solidarité qui leur fait actuellement défaut , sur le terrain , sur le banc de touche ainsi que dans les vestiaires .

dax-le-bouscat-24112012-052.JPG

 

 

 

 

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article