UN DIMANCHE APRES MIDI EN BEARN

Publié le par FRED

  Les palois relèvent la tête en DSR

Pau FC 2      2      Saint Paul Sports    1  

Une semaine après le très décevant match nul face aux Croisés de Bayonne (2-2), les réservistes palois n'avaient pas le droit à l'erreur.

D'entrée, l'envie des Béarnais tranche avec la partie « catastrophique », dixit Jean Pascual, du week-end dernier. A nouveau renforcé par Bigné, Hazem et Trémolières au milieu, le coach palois est cette fois « satisfait » de l'engagement de son groupe. Loustau reprend de la tête un centre d'El Assikri côté droit. Le gardien saint paulois se détend... mais retombe derrière sa ligne. L'arbitre assistant M.Menahourna est vigilant (1-0, 21e).

En embuscade

Au retour des vestiaires, les Palois n'y sont plus. Won-sik, par ailleurs auteur d'une bonne partie, perd le ballon devant Garcia qui égalise malgré le retour express de Lacrampe (1-1, 48e). Pau doit batailler ferme pour reprendre l'avantage. Comme la semaine dernière, les changements sont décisifs : Christ Bical, servi par Ourch, inscrit le but de la délivrance (2-1, 83e).

A cinq journées de la fin, Pau est 3e, en embuscade derrière Trélissac et Prigonrieux. Deux équipes que les Béarnais iront affronter en Dordogne d'ici la fin du championnat. « La montée va se jouer au mental », prévoit Pascual.

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

moussa 28/03/2011 19:28



L ' arbitre a été vigilant en se souvenant qu ' il été a l ' ousse des bois (puisque il été mal placé pour voir l ' action) . Toutes les décisions litigieuses en été sifflées contre nous
(bousculade dans la surface non sanctionnée , carton jaune sur la premiére faute commise par Maxime ,avertissement verbal pour le N°4 Palois auteur de sa troisième fautes et j ' en passe). Je
préfére retenir le contenu du jeu proposé par nos joueurs durant les trois quart de la partie malgré les nombreux absents (De Jésus , Rubio , Martin , Badet ).Les Palois en su tuer le match sur
leurs rares occassions et tant mieux pour eux .  Moussa