DES VESSIES POUR DES LANTERNES

Publié le par FRED

A la demande de beaucoup de visiteurs , je leur livre tel quel le papier écrit par M. Lacrouts , spécialiste du football landais , et diffusé le 1 Février dans les colonnes du journal Sud Ouest .
L'arrêt annoncé de ce magnifique projet suscite de nombreuses interrogations et commentaires sur les causes de cette décision et en premier lieu à qui incombe les responsabilités de cet échec .

Dax - Saint-Paul : ébauche d'une fusion annoncée


Ce n'est pas la première tentative de rapprochement entre les deux clubs. La première avait eu lieu en fin de saison passée, mais pour des raisons administratives et diverses, les deux clubs avaient renvoyé le projet à plus tard. C'est désormais chose faite, Pascal Labèguerie, le président de la JA Dax, et Antoine Faure, celui du voisin saint-paulois,viennent de « poser la future pierre du club du Grand Dax ». Antoine Faure évoque les raisons de ce rapprochement, rejoint par son homologue. Que vont être les rôles tenus par les deux clubs dans les futurs championnats régionaux resserrés ? Voire nationaux ? Comment établir des budgets adaptés ? Comment avoir des équipes compétitives ?
Les deux entités veulent aller doucement mais sûrement, histoire de préparer ce qui pourrait être un  bouleversement dans le football dacquois, et même dans le District landais. On va  procéder par étape. La toute première résidera dans la création d'une association officielle comprenant les deux protagonistes, un technicien de chaque club, un secrétaire et un trésorier. Cette entité, selon eux, aura plus de poids, voire de crédibilité, auprès des diverses instances et collectivités.

Le but est de créer un pôle attractif dans le bassin dacquois, mais «pas question de tout écraser, et encore moins de se couper du football de masse », dit Pascal Labèguerie. Pour lui, il faut que tous les footballeurs puissent « jouer à leur niveau », suivant leurs possibilités, depuis ceux qui évolueront en national jusqu'au plus bas dans la hiérarchie.

  Il est à noter que les deux clubs ne sont pas des novices en matière de fusion, puisque la JAD travaille en  collaboration dans certaines catégories jeunes avec Oeyreluy, tout comme Saint-Paul-les-Dax s'est  rapproché de Mées.

L'autre volonté de mettre sur pied ce pôle est de rivaliser avec celui existant sur Bayonne, et l'autre à Mont-de-Marsan, « afin d' éviter l'exode de jeunes, puisque nous sommes placés géographiquement au milieu », souligne Pascal Labéguerie.

Si personne ne souhaite aller trop vite en besogne pour ne rien bousculer,la commission va toutefois rapidement se pencher sur une fusion chez les jeunes, laquelle pourrait être active dès la saison prochaine.

Le Saint-Paulois Antoine Faure n'y voit que des avantages : « former des jeunes du cru, en intéresser de l'extérieur qui le souhaitent, activer des rapprochements avec d'autres. » Pour l'heure, aucune date précise d'entrée en vigueur n'a été fixéee, « les résultats sur les terrains étant trop aléatoires ». Mais le but ultime, dans un futur souhaité le plus proche, est de préparer une formation susceptible d'évoluer en CFA2, avec des joueurs du cru. Une réalisation qui n'est certainement pas pour demain, mais ferait un bien fou au football landais, qui ne possède à ce jour qu'un seul représentant au niveau national, à savoir le Stade Montois, bien placé aux avants-postes de CFA2.

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
U


Ne serait-ce pas les instances supérieures de la JAD OMNISPORTS qui auraient mis leur véto? Certains présidents de section pourraient ne pas voir d'un bon oeil le départ de la section foot qui,
avec le plus grand nombre de licenciés, représente une manne financière pour l'ensemble de la JAD (de par les subventions).


Ne nous décourageons pas: l'idée est lancée. Elle fera son chemin dans les mentalités.



Répondre
F


moins de licenciés , moins d'argent à partager !!!!!!


De plus je ne pense pas me tromper en rapellant que c'est la section foot qui coute le plus cher à l'omnisports , avec une masse salariale imposante .


Si ce magnifique projet s'est evanoui à cause de considérations mercantiles , soyez sûrs que nous n'avons pas fini de crier notre colère ...car le bien de tous passe obligatoirement avant
les exigences d'une minorité .