MI FIGUE ,MI RAISIN

Publié le par FRED

 

 

JA DAX               1

LIBOURNE         1

 

 

  libourne-002.JPG

                                          Une défense remaniée mais concentrée


Bizarre le football tout de même !

En effet au bout du premier acte , tout pensait à croire que les jadistes allaient passer une soirée des plus tranquilles . Les deux équipes se présentaient sur le synthétique dacquois ,  amputées de plusieurs éléments notoires ( ceci expliquant peut-être cela ... ) . Dès le coup d'envoi  , les landais avaient décidé d'investir le camp adverse en jouant haut . Au quart d'heure de jeu , ils vont prendre un avantage mérité par l'intermédiaire du revenant Yaya qui , il faut le signaler , donna bien du fil à retordre à son vis à vis tout au long des 90 minutes .Sur un centre venu de la droite , exécuté au cordeau par Hamon positionné dans un rôle de milieu offensif , seul au deuxième poteau il fusille d'une frappe limpide le malheureux portier libournais . Et les visiteurs dans tout ça ! leur sympathique banda n'eut que très peu l'occasion de se faire entendre tant ses protégés se montrèrent inconsistants , aux abonnés absents pendant la première période face il est vrai à une défense dacquoise sérieuse et appliquée au sein de laquelle le toujours vert " Kanak " et le tout jeune Duboscq firent preuve d'une grande rigueur . libourne-011.JPGA noter la seule action digne de ce nom coté girondin à la demi-heure de jeu sur une frappe pure à l'entrée des 18 mètres , magistralement détourné par Lartigau le portier local - notre photo -. Les libournais vont aussi se montrer fébriles en défense en se débarrassant trop souvent du ballon par des relances plus que hasardeuses . Malheureusement par manque de "poids" , l'escouade offensive jadiste ne va pas profiter de ces errements défensifs qui auraient pu se transformer en véritables cadeaux .

Changement complet de scénario en seconde période . Les vestiaires girondins ont dû trembler à la pause car c'est une toute autre équipe qui entame le deuxième acte . Inexorablement , ils vont s'approprier la possession du ballon face à des dacquois obligés de reculer . A l'heure de jeu , ils vont logiquement revenir au score . Laissé seul au deuxième poteau , le 11 visiteur décoche une frappe super puissante que Lartigau ne peut que repousser dans les pieds de Plana qui d'une talonnade astucieuse glisse le ballon dans les buts vides .

Plus rien ne sera marqué jusqu'au coup de sifflet final même si les libournais se crèerent deux ou trois occases pour prendre l'avantage mais c'était sans compter sur l'abnégation de toute la défense landaise .

Coté dacquois , Yaya le buteur fut très convaincant mais trop souvent esseulé .On peut aussi se demander ce qui serait advenu du sort de la rencontre si dans les arrêts de jeu Hamon s'était échappé seul au but plutôt que de s'arrêter pour râler ?

Les deux équipes se sont quittés sur un match nul qui à l'évidence n'arrange personne .....si ce n'est les voisins de l'autre coté du pont . 

libourne-020-copie-1.JPG

 


Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article