LES VINCENTIENS EN BALLOTAGE DEFAVORABLE

Publié le par FRED

L’équipe fanion affrontait les Girondins de SAINT BRUNO, derniers de la poule et venus dans les LANDES pour chercher un bon résultat. Les jaunes et noirs nous gratifiaient d’une belle première période, menant aux citrons 2 buts à 0. Dès le début de la seconde mi-temps, les visiteurs vont réduire la marque. But entâché d’une faute sur le gardien local. Quelques instants plus tard, suite à un corner et une nouvelle faute sur Mathieu VIEIRA, le ballon est dégagé par la défense jaune et noir. Mais l’arbitre de touche, pourtant pas spécialement bien placé, a vu le ballon rentrer dans les cages. C’est la stupéfaction, l’arbitre de champ, valide le but de l’égalisation. 2 buts à 2. Un coup franc Vincentien sera dévié par la main d’un défenseur visiteur sans que l’arbitre ne siffle pénalty. Il n’interviendra pas davantage pour une faute sur Nicolas TORTIGUES, toujours en pleine surface. Alors que Nicolas partait seul au but, il était purement et simplement descendu par le dernier défenseur visiteur. Carton ..jaune !!. Autant d’erreurs arbitrales qui ont attisé la colère des supporters et privé SAINT VINCENT d’une victoire qui lui aurait permis de se donner un peu d’air au classement.

M. Hondelatte

 

Ce commentaire , écrit par M. Hondelatte sur le site vincentien , transpire l'amertume .Connaissant l'objectivité de l'auteur dans ses compte rendus , il apparaît que le trio arbitral n'a pas été à la hauteur de ce match décisif , usant et abusant de décisions contestables . Dommage que ces trois personnages , forts d'une autorité exacerbée et parfois malsaine , puissent décider à leur guise du devenir d'une équipe et d'un club .

Bien souvent , cette injustice est le lot quotidien des équipes qui doutent , prisonnières de la sempiternelle spirale  .....

Après ce match sans vainqueur , la dernière rencontre à domicile face à Arcachon 2 le 1 Mai revêt donc une importance capitale .   

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article