LE CIEL S'ASSOMBRIT SERIEUSEMENT .

Publié le par FRED

 

JA DAX 2                               1

GENSAC MONTCARET        3

 

dax-gensac-019.JPG

 

Le football peut parfois être cruel . Hier soir sur leur pelouse , les réservistes jadistes l'ont constaté à leurs dépens  . Pourtant tout avait bien commencé pour les locaux malgré la sortie sur blessure dés la 10 minute de Christian , solide défenseur gauche . Malgré ce premier coup du sort , les dacquois s’évertuèrent tout au long du premier acte à bien faire circuler la balle jusqu'aux abords de la surface adverse . De son coté , le camp visiteur préféra opter pour de grands ballons en direction de leurs attaquants pour semer le trouble dans la défense locale . Une pression somme toute relative puisque Mika le portier landais n'eut quasiment jamais à se montrer décisif pendant les 45 premières minutes , malgré un attaquant de poche girondin aux qualités largement au dessus de la moyenne . Pas plus d'ailleurs que son collègue d'en face qui lui aussi passa une soirée des plus tranquilles , bien aidé il est vrai par la fébrilité de l'escouade offensive dacquoise . Et ce jusqu'à la 35 ème minute qui vit avec un certain soulagement l’ouverture logique du score en faveur des hommes de Pierre . Au bout d'une énième action collective , le ballon venu de la gauche atterrit dans les pieds de Vicogne , en embuscade au deuxième poteau , qui terrassa sans trembler le dernier rempart visiteur. Enfin de l'efficacité dans les rangs jadistes !

Le début du second acte ressembla comme deux gouttes d'eau au premier . Les dacquois eurent la maitrise du jeu pendant que les girondins s’obstinaient à balancer de grands ballons devant . Le tournant de la rencontre intervint sans aucun doute à l'heure de jeu quand Vicogne , très remuant sur tout le front de son attaque ,  échoua en pleine surface dans son face à face avec le gardien adverse . Quasiment dans la foulée sur un contre rondement mené , les visiteurs revinrent au score sur une frappe venue d'ailleurs , en pleine "lulu", un bijou signé par Duvigneau, leur attaquant de poche . Cette égalisation eut le don de faire monter la température sur terrain , si bien que Carlos fraichement entré en jeu , fut prié de regagner les vestiaires avant tout le monde pour de soi-disant propos déplacés en direction d'un arbitre assistant . Sur un nouveau contre , à la 75 ème minute , les girondins prirent un sérieux avantage grâce à une frappe hyper puissante aux abords de la surface de Mika , impuissant sur ce coup là . Malgré ce retard , les landais ne lâchèrent pas l'affaire jusqu'à la fin mais d'une façon trop approximative et désordonnée pour inverser le score . Comme bien souvent dans ces cas là , sur un nouveau contre , les visiteurs enfoncèrent définitivement le clou en toute fin de rencontre .

Trois contres , trois occasions , trois buts pour des visiteurs qui n'en demandaient certainement pas tant face à des dacquois qui s’efforcèrent à jouer au ballon pendant 90 minutes, sans succès malheureusement . Le meilleur sur le terrain n'avait pas gagné , laissant le plus pragmatique empocher quatre points importantissimes .

Cette frustration compréhensible exacerbée par des propos chambreurs du camp d'en face peut expliquer mais pas pardonner le retour aux vestiaires particulièrement houleux des deux  formations . A cause de ces comportements , le club jadiste doit s'attendre à des sanctions sportives et administratives dont il se serait bien passé . 


dax-gensac-007.JPG

                                      Une attaque dacquoise en souffrance

 

 

 

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supporter 07/04/2014 21:07


il s'est passer quoi vraiment a la fin du match . on ma dit que cétait tres tres tres tendu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

FRED 08/04/2014 17:57



Etant parti juste aprés le coup de sifflet final , il m'a été rapporté par des personnes de confiance que le retour aux vestiaires s'est terminé par une grosse bagarre générale avec des
coups violents échangés à cause , entre autres , à des personnes qui n'avaient rien à faire là .Ces graves incidents ont obligé l'équipe girondine à s'enfermer dans ses vestiaires et de demander
l'intervention des forces de police pour pouvoir repartir . En raccourci , un copier-coller de ce qui s'était passé la saison derniére face à Pessac et qui s'était terminé par de lourdes
sanctions pour les deux clubs . J'ai bien peur que cette fois ci la sanction soit encore plus lourde car dans les tribunes , il y avait un officiel de la Ligue venu superviser l'arbitre
....Comment en est on arrivé là ? La seule chose que je puisse affirmer (puisque je l'ai vu ) c'est que Pierre Duboscq a fait son maximum en tant que commissaire au terrain et ce même pendant la
rencontre pour tenter de calmer les esprits . Assurement , il était vraiment trop seul pour pouvoir s'interposer avant que la situation dégénere comme elle a dégenéré . Ces tristes événements
n'ont bien sûr rien à voir avec le football qu'on aime .....