LA DER DES DERS

Publié le par FRED

    senior 

 

Le suspense aura véritablement été de mise tout au long de la saison. Ce soir, après leur match décisif face à Dax, les hommes du président Pugens sauront enfin si le CFA 2 s'ouvre à eux. C'était en tout cas l'ambitieux objectif du FC Marmande à l'orée de la saison et par tout l'état-major du club bleu et blanc qui lutte pour retrouver son lustre depuis plusieurs saisons.

Les tergiversations et calculs d'apothicaires divers sont allés bon train ces derniers jours concernant le scénario final, mais au bout du compte, c'est bien une victoire qu'il faudra aux équipiers de Grégory Pugens, demain, à Michelon, pour être sûrs de monter. Car en face, Biscarrosse (2e à 2 points), qui reçoit Saint-Médard-en-Jalles (6e), est en embuscade, prêt à exploiter la moindre contre-performance du FCM et tirer profit d'un règlement qui pourrait l'avantager en cas de match nul des Marmandais.

Les superstitieux proches du club sont dans l'expectative, car Michelon a très peu réussi aux locaux depuis le début de l'année (six victoires, cinq nuls, une défaite), si ce n'est à quelques reprises et plus précisément devant ces mêmes Biscarrossais, battus 2-0 il y a quelques semaines par leurs hôtes marmandais.

Demain, ce sont d'autres Landais, les Dacquois, derniers de la classe et condamnés à la descente, qui viennent donner la réplique, et ce au moment où toutes les équipes du groupe seront en train d'en découdre, histoire de ne pas fausser le résultat final, car d'autres matchs au couteau se jouent aussi en fond de poule. Dax qui, sur l'ensemble de la saison, totalise trois succès pour huit matchs nuls et… quatorze défaites !

Pour Marmande, le danger pourrait venir d'un excès de pression ou bien, au contraire, dans la sous-estimation d'un adversaire résigné depuis longtemps et désireux de tirer une dernière salve d'honneur avant de quitter la division. On peut néanmoins raisonnablement penser que l'entraîneur Emmanuel Hamon a su conditionner son groupe en vue de cet affrontement final.

« On n'est plus des enfants, confiait hier le doyen de l'équipe Bertrand Tunica, au club depuis 1998 et qui a connu la montée à ce même niveau en 2000. Il n'y a pas de problème, on s'est bien préparé, nous sommes tous prêts à l'affrontement. Maintenant qu'on y est, ça serait trop bête de vendanger alors que la montée est à portée de main. On pouvait tuer le suspense à Mont-de-Marsan (0-0 le 22 mai lors de la 25e journée, NDLR), mais on n'a pas su concrétiser nos temps forts. Qui sait, la peur de gagner peut-être ? En tout cas, pour aujourd'hui, c'est promis, on va être à 100 % dans le match. On a vécu trop d'incertitudes durant la saison pour se rater le dernier jour. »

«Certes, on peut s'attendre à ce que Dax débarque avec une équipe constituée majoritairement de jeunes joueurs, histoire de commencer à se reconstruire pour l'an prochain, reprend Bertrand Tunica. On peut penser qu'ils vont tenter de nous mettre le feu aux quatre coins du terrain, mais je peux assurer qu'on sera bien en place. On a longtemps eu des doutes, pensé qu'une malédiction pesait sur nous à domicile, mais les deux derniers succès sur Biscarrosse et Anglet nous ont rassérénés. Demain, c'est certain : on y sera ! »

Excepté Karim Taouil, blessé, Emmanuel Hamon pourra compter sur un groupe au complet.

 

Source: Sud Ouest ( Michel Rousille ) 


Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article