L'ESPOIR S'AMENUISE .

Publié le par FRED

 

JA DAX         2

ORTHEZ       3

 

dax ortthez 018                                     Moussa , double buteur jadiste .

La victoire de la semaine dernière à La Bréde n'aura finalement été qu'un écran de fumée .

En effet , le visage proposé par les jadistes tout au long de la rencontre fut celui des mauvais jours . Dans un match d'une telle importance il aurait fallu se montrer beaucoup plus agressif dans le bon sens du terme pour parvenir à faire douter des béarnais à la recherche de points eux aussi .

Pourtant les landais avaient parfaitement entamé la rencontre en se montrant dominateurs . Cet investissement fut d'ailleurs récompensé dès la 10 ème minute par l'ouverture du score de Moussa à la conclusion d'une magnifique action collective sur le coté droit . Que se passa t il alors dans les têtes dacquoises pour laisser le monopole du ballon à des visiteurs qui n'en demandaient pas tant ? En effet la fébrilité gagna les rangs landais , exacerbée par de coupables errements défensifs . Ce dont profita à merveille les ortheziens grâce aussi il est vrai une escouade offensive de qualité qui posa par sa vitesse beaucoup de problémes à l'arriere garde locale qui ne nous avez pas habitués à une prestation d'une qualité aussi neutre . Jusqu'à la pause les hommes de Y. Dijeaux ne vont pas se faire prier pour prendre une avance conséquente en scorant par trois fois sur coups de pied arrêtés , bien  aidés par l'apathie des défenseurs locaux .

dax-ortthez-020.JPG              30 ème minute : but des visiteurs sur un coup-franc dans l'axe  aux 20 mètres

 

Forts de ce large avantage , les béarnais décident à la reprise de se regrouper en défense autour de Laurent Bedani , qui du haut de ses quarante printemps assuma sans trembler son rôle de 5 avec la bénédiction de l'attaque locale privée de son attaquant vedette Yaya , trop immature pour le bousculer et le faire douter . Tout au long du deuxiéme acte les visiteurs ne vont se servir que d'une seule arme : le contre . Les jadistes vont donc se monter plus pressants devant la surface adverse sans toutefois trouver la solution . Hormis à la 85 minute qui va permettre aux hommes de Destruhaut de réduire l'écart sur un penalty transformé par Moussa , un des rares jadistes à surnager .

Plus rien de sera marqué jusqu'au coup de sifflet final , plongeant ainsi les dacquois dans une situation critique au classement .

Un sentiment mitigé flottait à la sortie du stade : Est ce que tout avait été fait coté landais pour encaisser quatre points importantissimes  ?

dax-ortthez-025.JPG

                                     Laurent Bédani , un quadragénaire toujours vert

 

 

 

 

 

 

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hitch 07/05/2013 18:52


Incroyable le sentiment d'impuissance de cette équipe dacquoise face à des orthéziens qui ont quand meme terminé avec 3 blessés sur le banc et 2 sur le terrain ..

FRED 08/05/2013 10:46



C'est exactement la remarque que j'ai faite à Cedric .Pourquoi les dacquois n'ont ils pas frappés plus souvent au but , en cazdrant bien entendu , pour profiter de la blessure du gardien
orthezien qui a joué sur une jambe pendant une heure ?


Il est évident de constater que l'absence de Yaya qui peut être décrié à cause de sa nonchalance a malgré tout été une fois de plus largement prejudiciable .. Il est vrai qu'un joueur ne
fait pas une équipe mais sans lui l'attaque jadiste est trop tendre pour de tels matchs à fort enjeu . C'est bien sûr là aussi la preuve indiscutable de l'échec de la politique sportive menée par
les cadres techniques du club qui n'ont pas hesité à investrir dans des joueurs venus de l'extérieur en majorité des attaquants et en laissant tomber ceux qui étaient issus de l'école de foot .
On en voit le resultat aujourd'hui .....