JA DAX 0 ANGLET 2

Publié le par FRED

ILS SONT MAUDITS !!!!

C'est l'amer constat qu'a obligatoirement fait le maigre public en quittant les tribunes du complexe A. Darrigade hier soir aux alentours de 22 H .

En effet , le scénario de la rencontre prouva que les jadistes durent subir les foudres d'un sort qui se montra bien cruel .

Pourtant , pour la première fois de la saison à Dax , l'encadrement pouvait compter sur un groupe quasi complet , privé uniquement de son gardien Pecastaing et au tout dernier moment de "Ridfa" ressentant une gêne au genou .

Au plus grand plaisir de ses fidèles supporters , les dacquois vont proposer la première période la plus aboutie depuis bien longtemps .Se montrant dominateurs dans tous les secteurs du jeu , ils vont bousculer une équipe basque ,trop frileuse au regard de son statut de leader, qui se contenta de juguler souvent avec difficulté les assauts offensifs locaux . Les situations très chaudes s'enfilent devant le but visiteur mais par maladresse et précipitation le score reste vierge ( énorme occase de Gueye dès la 10 ème qui voit sa frappe des 6 mètres froler le poteau extérieur ) . Malgré ce manque de réussite , les jadistes n'abdiquent pas et vont être récompensés par un penalty évident sifflé sur une grossière faute de la défense basque incapable d'endiguer la vivacité de Jacob. Cazenave se saisit du ballon mais sa frappe trop "molle" trouve sur sa route le portier visiteur . Premier tournant de le rencontre ....

Et côté Anglet ,me direz vous ? rien ou presque à se mettre sous la dent si ce n'est leur seule occasion du premier acte : sur un coup franc frappé coté droit , Junqua , l'unique attaquant angloy catapulte la beuchigue dans les filets de Bernet . Le juge de touche le signale en position de hors jeu .Cette décision semble fort sévère pour les spectateurs bien placés ..... Premier avertissement pour les jadistes qui auraient dû mener logiquement au score à la pause .

Au retour des vestiaires , sans toutefois être dangereux , les angloys vont se montrer un peu plus entreprenants, profitant d'un pressing jadiste moins efficace à cause de la fatigue .

Le deuxième tournant du match intervient aux alentours de l'heure de jeu : sur une action anodine dans la surface dacquoise , le latéral gauche Brunel crucifie son propre gardien d'une tête des 16 métres en pleine lucarne  .Coup du sort ou fatalité ?

Que penser alors du second but "gag" encaissé par les protégés de Zaidi : du rond central , sur un dégagement " n'importe où pourvu que ça débarrasse" de la défense basque , le ballon finit sa trajectoire dans les buts landais en lobant le malheureux gardien local .  Ce nouveau coup du sort enterre définitivement les ambitions dacquoises en dépit des encouragements incessants d'un banc impuissant .

Bien sûr que cette nouvelle défaite est amère pour tous ces joueurs qui se sont dépassés car elle profondément imméritée malgré que l'on puisse en tirer quelques constats .....

Toutefois , le football doit rester un jeu qu'il faut savoir relativiser au regard de toute l'acualité dramatique qui nous accable en ce moment .

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

inconnu 21/03/2011 14:03



de meilleurs résultats à l'ere Brunel....



FRED 25/03/2011 18:41



Tu vas te rendre compte dans peu de temps que l'ex patron est toujours bien présent .....