J A DAX 1 VILLENAVE D'ORNON 1

Publié le par FRED

Je suis resté prostré un long moment devant mon écran vierge , faute de ne pas savoir sur quelle touche de mon clavier appuyer pour débuter ce compte rendu .

Bien sûr , je pourrais invoquer de multiples  circonstances dites " atténuantes " pour justifier la prestation des deux équipes : un temps à ne pas mettre un supporter dehors , un terrain gorgé d'eau qui se dégrade au fil de la rencontre , un tableau d'affichage " en panne" , une rencontre des réservistes programmée à la même heure , et surtout un enjeu entre deux équipes aux abois qui tue le jeu . 

Il est vrai que le premier acte fut ennuyeux pour le maigre public présent qui ne trouva aucune occasion  valable de s'enflammer et donc de se réchauffer .Le jeu se cantonna au milieu du terrain , chaque équipe défendant son territoire avec application .D'un côté comme de l'autre , pas ou peu d'actions offensives à se mettre sous la dent , obligeant les deux gardiens à assumer une participation minimale .

La fatigue aidant , la seconde période va être moins crispée . Petit à petit , les girondins  au jeu collectif plus léché se montrent de plus en plus dangereux face à une solide défense dacquoise qui se montre particulièrement rigoureuse .Il faudra toutefois plusieurs arrêts déterminants du néo dacquois Pecastaings , auteur d'une prestation remarquable , pour éviter une ouverture du score en faveur des visiteurs .Pourtant la 60ème minute aurait pu être le tournant du match : idéalement servi par Farid , le tout jeune Caulonque ( clin d'oeil à son père ...) est bousculé dans la surface de réparation . Penalty sifflé sans hésitation par le préposé que transforme sans trembler Herrisson tout juste entré ( ???) .Forts de cet avantage , les jadistes pensent alors avoir fait le plus dur .Mais la domination visiteuse se fait de plus en plus pressante .Et une fois encore ,toute l'abnégation , toute la volonté de bien faire , toute la solidarité démontrée par le groupe jadiste prouvent que ce ne sont pas des armes suffisantes pour se faire une place au soleil à ce niveau de compétition .

Dans les ultimes minutes de la rencontre , les girondins vont égaliser eux aussi sur penalty , généreusement accordé aux dires des joueurs présents sur le pré . Le carton rouge infligé à Jacob pour contestations , le sentiment de frustration démontré par les jadistes au coup de sifflet final font peine à voir même si objectivement le match nul n'est pas usurpé si l'on se réfère aux  2 ou 3 arrêts décisifs réalisés par Pécastaings .

Les encouragements sans répit d'Isma , intronisé supporter n° 1 , n'auront donc pas suffi pour permettre à son équipe favorite d'encaisser les 4 points d'une victoire quasi obligatoire .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article