J A DAX 1 SARLAT 1

Publié le par FRED

En assistant hier soir à la rencontre de l'équipe fanion jadiste face Sarlat , j'ai ressenti une drôle de sensation . Je me croyais revenu une semaine et demi en arrière , au même endroit et à la même heure avec seulement un adversaire diffèrent  .En effet , la physionomie de la rencontre va ressembler comme deux gouttes d'eau au match face à la reserve bayonnaise .Dés l'entame , les visiteurs vont prendre d'assaut le camp adverse et se procurer plusieurs occasions chaudes devant le but  jadiste . Malgré une justesse technique déficiente , ils vont logiquement ouvrir le score à la 10 ème minute sur une action collective d'école . La défense dacquoise , trop vite privée de Lalanne sorti sur blessure musculaire , est aux abois . Elle peut tout de même compter sur son dernier rempart Pecastaing , auteur d'un match remarquable .Ses coéquipiers lui doivent un fière chandelle car il fut l'auteur de plusieurs arrêts déterminants qui finirent par écoeurer les dordognots .Et comme bien souvent dans ces cas là , les dacquois vont profiter d'une grossière erreur du gardien visiteur qui bouscule d'une façon incompréhensible aux 9 mètres Farid très en vue tout au long de la rencontre. Pénalty indiscutable que transforme sans trembler Herisson .

A partir de cette égalisation , les jadistes vont réussir à desserrer l'étreinte et  parviennent à faire quasiment jeu égal avec des visiteurs moins pressants .

Le second acte sera équilibré , les locaux ayant choisi de moins subir en jouant plus haut .Fortement diminués par les absences , ils vont démontrer une fois de plus de grandes qualités de solidarité pour preserver ce score de parité grâce il est vrai en grande partie à Pécastaing , auteur dans le second acte de deux arrêts de haut vol .

La toute fin de rencontre sera ternie par l'expulsion du buteur dacquois , récoltant un deuxième jaune jugé sévère .

Au coup de sifflet final , le coach visiteur privé de banc nous fit part de sa satisfaction de ramener 2 points en Dordogne même s'il regrettait les occasions ratées du debut de match .

Comme , coté jadiste , JC Gay avait annoncé dans la presse qu'il se contenterait du match nul , finalement tout alla pour le mieux dans le meilleur des mondes .

Par contre , si l'on veut s'appuyer sur le pragmatisme d'un classement , force est de constater qu'accumuler des résultats de parité ne permet pas de progresser de façon sensible dans la hiérarchie ......       

 

 

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article