BRUNO SIMPLE FLIC

Publié le par FRED

Pour des raisons professionnelles , Camille lui aussi VRAI jadiste ( ne pas oublier ses racines est aussi une valeur que véhicule ce vocable ) a été obligé de s'expatrier et donc de monter à la Capitale , comme on dit ici .
Par cette petite vidéo , il a souhaité partager avec ses amis et avec tous les autres aussi des moments " marquants " de sa vie active .
 Pas facile parfois de vivre sereinement sa vocation .......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T


Je suis heureux que Simone soit toujours au bois, ça doit te faire quelque chose ?
Rappelles toi ta première expérience, c'était avec elle (ou lui). Ah que de beau souvenir pour toi.



Répondre
C

effectivement, je me trouve parfois du coté du bois pour une simple prise de contact dans le cadre de mes fonctions. Par ailleurs, jean louis, j'ai le bonjour à te faire de la part de mamie simone.
Elle est toujours à bord de son vieux C15 que tu as connu. Quant à toi dofré, j'ai pedro qui m'a remis le pendentif que tu lui avais offert en guise de souvenir...


Répondre
F

Il y a trente ans , la société était beaucoup plus permissive que celle qui nous écrase aujourd'hui . Pas de carnets à souche dégainés à tout va , pas d'objectifs obligatoires , pas de
primes d'objectif , de la protection plutôt que de la répression ....Pauvres de nous , que sommes nous devenus ??????? 


T


Il paraitrait même qu'il est souvent avec un drôle de déguisement brésilien du coté du
bois!!!!



Répondre
F

De mon temps j'ai bien connu les Brésilien(ne)s locataires du Bois . Il est vrai que son faciès et son physique ne feraient pas tache au milieu de ces créatures accueillant(es)
......


T

oui ou aussi  vendre des pieces automobile par exemple


Répondre
F

TROP FATIGUANT !!!!!!


T


Le pauvre petit poulet, il me tarde de le voir en habit de lumière  a celui la, il
c'est pas le pauvre, il parait que c'est le vrai bordel a Boulogne depuis qu'il fait la circulation d'ailleurs il parait qu'il va souvent courir au bois après quoi je ne sais pas?
mdrrrrrrrrrrrrrr



Répondre
F

Parfois la réalité de la vie est cruelle ....pourquoi n'a t'il pas persévérer dans le sport qu'il adorait avec ses qualités que tous les  footeux lui reconnaissaient .Grâce à
un évident talent , il n'aurait eu aucune difficulté à trouver un boulot plus peinard comme par exemple un poste d'employé municipal en charge de l'entretien des surfaces en terre battue