APRES LES FRITES , LA PATATE ?

Publié le par FRED

flamby 018

Une seule interrogation circulait dans les travées du complexe A. Darrigade avant la rencontre amicale opposant hier en soirée le groupe fanion dacquois  aux vignerons de St Emilion , eux aussi rétrogradés sportivement en DSR cette saison :

Comment allaient pouvoir se comporter les joueurs jadistes après avoir assumé une longue journée passée derrière les fourneaux de l'Estanquet afin de "caler" les estomacs de centaines de festayres ?

Le scénario de la rencontre prouva que sport et bouffe ne pouvaient pas faire bon ménage et que finalement la programmation de ce match ne paraissait pas judicieuse . En effet malgré la bonne volonté affichée par l'ensemble des troupes , la partie manqua singulièrement de rythme  . A la décharge de tous les acteurs , la chaleur accablante empêcha  toute envolée spectaculaire .

Le coach local Destruhaut profita de cette confrontation en trois périodes pour faire un large tour d'horizon de son effectif .Tous parurent motivés et impliqués avec leurs qualités et leurs défauts .

Au cours du second acte , le jeune Rouel  va profiter d'une grosse bourde du gardien visiteur pour marquer l'unique but de la rencontre et donner la victoire aux locaux  . Toutefois des enseignements objectifs sont difficiles à tirer  d'un tel résultat vu le contexte .

Et St  Emilion dans tout ça ? Pour tous ceux qui ont vu évoluer ce club depuis de nombreuses saisons , cette équipe a beaucoup perdu en expérience et obligatoirement en qualité . Au vu de la prestation saint pauloise de la veille , il est évident de constater que les banlieusards dacquois sont en avance dans leur préparation face à deux futurs adversaires de la DSR .

Les jeux seraient ils déjà faits ? Que nenni , les pronostics n'existent que pour être déjoués .

C'est certainement cela qui fait la glorieuse incertitude de ce sport .....

Publié dans SPORT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article