NELSON , THE BLACK SAVIOUR .

Publié le par FRED

Un grand doute m'a envahi et a même grandi dans mon esprit au fur et à mesure du déroulement de la rencontre entre la réserve jadiste et l'équipe visiteuse de Vallée de l'Isle FC .
 Est ce que le Sort ( le mauvais) dont je me moque tant , principal responsable des mauvais résultats de l'équipe fanion aux dires des techniciens du club  , n'aurait il pas aussi jeté son dévolu sur cette malheureuse équipe dacquoise ? 
Il est vrai qu'il aura fallu beaucoup de courage et d'abnégation pour que ce groupe s'impose enfin pour la première fois depuis le début de la saison et empoche quatre points grandement mérités face à une modeste équipe visiteuse .
La domination jadiste fut sans partage tout au long du premier acte mais le fameux Sort dévia sur les barres ou poteaux toutes les tentatives des locaux  .
Trêve de plaisanterie ! Malgré une criante envie de bien faire , bien des causes furent évidentes pour empêcher cette équipe de se libérer : sans l'accuser de trahison , il faut d'abord reconnaître que la prestation du gardien dacquois ne fut pas exempte de tout reproche  et que sa fébrilité fut certainement responsable du premier but encaissé . Malgré tout , pour gagner il faut marquer . Ce serait trop facile de faire porter le chapeau au seul Sort ! l'individualisme exacerbé des attaquants jadistes , oubliant trop souvent que le football est avant tout collectif , en est aussi une raison . Enfin la maladresse systématique devant les buts adverses démontra bien un énorme manque de sérénité et de confiance en soi dont sont logiquement victimes toutes les équipes de bas de tableau .
Apparut alors en début de deuxième période un petit black prénommé Nelson , short affublé sous les genoux , illustre inconnu jusqu'alors . Lui n'a certainement pas le tempérament à se poser de quelconques questions existentielles . Il transforma donc sans trembler un penalty dès le début du second acte et donna un avantage définitif à son équipe d'une splendide frappe du gauche aux seize mètres  en fin de rencontre . Malgré une implication discrète dans le jeu , ne venait-on de découvrir un véritable buteur tant espéré ?
Seule la victoire , acquise avec beaucoup de solidarité , fut belle et la joie collective de cette équipe  après son second but nous toucha sincèrement , nous " les anciens " , nous , qui  ne réussîmes qu'à faire végéter ce club tant aimé .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article