UNE INJUSTICE FAITE A UN SEUL EST UNE MENACE FAITE A TOUS

Publié le par FRED

M. Zaidi , M. le président , M. B. Thiolas , MM. les vassaux du Roi ( je cite son nom au début ) , j'espère du fond du coeur que vous avez pris connaissance du commentaire que Claude Loustalot a tenu à partager avec tous mes lecteurs . Je peux admettre que, habités par un complexe de supériorité , vous n'ayez pas daigné répondre aux interrogations que je vous ai transmises individuellement ( aucun d'entre vous ne peut donc se dédouaner ) et surtout que vous n'ayez pas voulu argumenter votre décision ( existait-il un soupçon d'argument ??? ) malgré un désir unanime de tous de comprendre .
Mais  aujourd'hui vous ne pouvez plus vous débiner car le commentaire de Claude , empreint de colère , est d'abord et avant tout le cri du coeur d'un père contre l'injustice subie par son gosse .
Si vous possédez un brin d'humanité et si vous maîtrisez un minimum la définition du mot respect  , vous devez obligatoirement vous exprimer sur cette méprisable sanction que vous allez devoir assumer dès maintenant et pendant de nombreuses saisons . Tout silence de votre part serait bien sûr considéré comme un affront au droit d'information et vous enfoncerait un peu plus dans votre politique actuelle, guidée par le non-droit et les tribunaux d'exception , qui ne peut mener qu'au chaos .

PS :j'ai oublié de vous préciser que je fais parvenir cette requête à tous les membres du bureau dont je possède l'adresse mail .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

loco 21/07/2008 10:43

je ne savais pas que brigitte bardot suivait le football du pays dacquois ....

eric lamarque 20/07/2008 00:19

sulut a toi bb et a tres bientot aux halles le samedi ou a aurus si un jour je viens voir jouer la famille loustalot

joueur anonyme 18/07/2008 22:04

en reponse a BB il a bien fait ton fils de partir au SPS au moins il va jouer bientot a un niveau plus haut que la JAD,et en plus il verra moins de con qu'a Dax

joueur anonyme 18/07/2008 22:04

en reponse a BB il a bien fait ton fils de partir au SPS au moins il va jouer bientot a un niveau plus haut que la JAD,et en plus il verra moins de con qu'a Dax

BB 18/07/2008 21:05

c'était mon reve de voir eric et les pur jadistes venir voir et jouer au sps.il y a une dizaine d'année on m'avait predit une poussée de boutons que j'attends toujours quand mon fils avait signé au sps,je n'en ai jamais eu. a bientot eric.

FRED 19/07/2008 08:34


Je t'adresse toutes mes amitiés .Je fus moi aussi un pur parmi les purs jadistes malgré mon attachement au football en général .Tu peux te rendre facilement compte que depuis qu'un responsable "
opportuniste " a mis le grappin sur le club plus rien n'est et ne sera comme avant .
Je réitère tous mes voeux de réussite sportive pour ton club en vous mettant toutefois en garde contre toute dérive que nous les bannis de la JAD nous n'avons pas su ou voulu dénoncer.
Bonnes fêtes et sûrement à très bientôt derrière la main-courante du stade d'Aurus .


loco 18/07/2008 11:31

peut être que même la majorité du bureau n'a jamais joué au football ...

FRED 18/07/2008 18:13


Le fait de n'avoir jamais joué au football ne dédouane personne de ne pas respecter les droits élémentaires de chaque individu ..... 


eric lamarque 18/07/2008 07:30

salut max vous ne trahissez personne puisque la jad ta virer donc pas d autres choix que de partir je viendrais vous voir et qui sais je serait peut etre pour st paul (c est pas moi qui ecrit ca)romain a eu raison de demissionner (j en profite pour envoyer le bonjour a toute la famille)bonne saison a tous les deux

FRED 18/07/2008 18:46


J'avais oublié Romain dans mes voeux de réussite.
Peut-être que l'arrivée des Loustalot au SPS favorisera un jour le rapprochement des 2 clubs !!!!!!


C TRISTE 17/07/2008 20:00

Outre le fait que je trouve ça un peu "fort de café", je comprends mieux ; c'est tellement facile de s'éclater avec le fric des autres !

FRED 18/07/2008 17:59


Et encore vous ne savez pas tout !!!!!
Je détiens encore quelques petits secrets qui pourraient s'avérer explosifs si je les publiais sur la place publique ...... 
J'espère que les grands chefs jadistes me précéderont .


C TRISTE 17/07/2008 18:26

C'est tout de même extraordinaire que des gens qui n'ont jamais joué à la JAD et qui, pour certains, n'habite même pas Dax, puisse avoir de tels pouvoirs ! Il ne faudra pas se plaindre quand le SPS sera en DH et la JAD en PH...

FRED 17/07/2008 19:02


Je pense ne pas me tromper en annonçant qu'aucun des membres du bureau habite à Dax . 


maxime.loustalot 17/07/2008 12:24

Etant le mieux placer pour parler de ma "modeste carrière footbalistique. Voilà:
j'ai joué 15ans à la JAD.
J'en profite pour remercier tous les entraineurs BENEVOLES qui malgré le fait de ne pas être qualifié ont fait de moi ce que je suis aujourdh'hui.
Un gros remerciement particulier pour mon papa qui m'a également entrainé.
Donc à 16ans j'ai été repéré par les Girondins de Bordeaux. Mais j'ai finalement signé à mont de marsan.en 17 ans nationaux. G fait 3 belles années avec des entraineurs avec qui g gardé des contacts.
Suis revenu a la JAD 1 an Où j'ai participé à la montée en PH.
Suis ensuite allé tenté ma chance au FC PAU ou j' ai passé 4 ans. J'ai également eu des entraineurs qui sont également contents de me recroiser.
Jai par la suite joué à ST jean de luz pendant 2 ans. Là encore de très bons rapports avec les coachs que je recroise encore.
Une saison à Anglet avec Jean louis Caze qui etait bien le coach avec M Gestede. Pour votre info j'ai toujours le numero de jean louis avec qui malgre , et je le cache pas,j'ai eu des tensions,Mais on a pris le temps de s'écouter et ça s'est très bien terminer.
enfin j'ai joué un an à Biscarrosse où ça s'est tres bien passé avec Nico barrerre à qui j'envoie le bonjour.
Voilà j'ai fait le tour.
Mon "bénévole", (j'espère que tu auras les ..... de te découvrir sous ton vrai nom),
on va compter ensemble.
En comptant mon retour à dax entre Mont de et Pau et sachant que j'ai 30 ans , cela fait 6 clubs en 14 ans.
Voilà en ce qui me concerne je n'ai plus rien à rajouter.
Juste pour remercier tous ceux qui nous soutiennent mon pere, moi , mais aussi mon frere qui demissionne aussi,sans ma demande.
Nous signons tous les 2 à stpaul les dax,
Où Loreto mon ex entraineur à mont de marsan est ravi de me retrouver.
Je sais que certains trouveront qu'on les trahi mais on est Jadiste et on le restera n'en déplaise à certains!!
Je vous donne rendez vous pour ma part le 26 juillet pour le premier match amical de la JAD.
J'espère qu'on me laissera rentrer!!!!

PS: je ne me suis pas relu donc desolé pour les fautes d'orthographe et de syntaxe.

FRED 17/07/2008 18:11


Je connais ton attachement au club et c'est en partie pour cela que je ne peux admettre la décision prise par les bouffons du Roi en y ajoutant bien sûr la démarche utilisée qui va à
l'encontre des règles les plus élémentaires de la démocratie .Plus le temps passe et plus je me rends compte que la personne à qui j'en veux le plus  ( hormis A.Zaidi qui est
l'instigateur de ce triste événement ) c'est à ne pas en douter le président Brunel qui par son pouvoir décisionnaire aurait pu très bien par sa seule volonté ne jamais faire débuter ce simulacre
de procès . J'ai souvenir que le président m'avait envoyé  en début de saison  un mail contenant des mots très violents pour me décrire : aigri , violent , haineux , etc
....
Je le trouve beaucoup moins loquace ces derniers jours ......
Tu peux donc compter sur moi pour ne rien lâcher et pour rappeler sans cesse à tous ces polichinelles l'injustice qu'ils ont approuvée .
Je vous souhaite toute la réussite sportive possible à toi et à ton nouveau club : le SPS
Si je peux être présent le 26 juillet pour le match amical de la JAD , alors débutera le premier épisode d'une très longue série :Plus belle la vie jadiste .  


lvincent29 15/07/2008 23:47

même si Cazes n'était QUE directeur sportif je pense qu'il avait un droit de regard certain sur l'équipe première qui a été bénéfique par la suite pour le club. Mon but n'est pas de polémiquer mais de dire les choses( je connais un petit peu la maison), donc le fait qu'un haut dirigeant dacquois choisisse de masquer son identité volontairement ne m'affecte réellement pas mais démontre par la même occasion une volonté affirmée de ne pas trouver un quelconque consensus à travers une discussion aboutie avec les diférents protagonistes.

pompier anonyme 15/07/2008 21:45

il a raison tu es malsain et aigri lol

genet anglet 64 15/07/2008 09:16

A l'attention de lvincent29
pour ton info anglet était en cfa2 et ce n'était pas jean louis cazes l'entraîneur mais un monsieur gomes, monsieur cazes était directeur technique je crois???

FRED 15/07/2008 18:40


A l'attention de lvincent29 :
La personne qui t'as répondu sous ce pseudo " genet anglet 64 " n'est autre qu'un haut dirigeant dacquois . Tu peux apprécier son courage mais comme je ne suis pas un fan de la délation je ne
citerai pas son nom .Mais en réfléchissant un peu vous devriez aisément le découvrir avec cette petite piste pour vous éclairer  .Après avoir participé il y a peu sous le pseudo " anonyme "
c'est lui qui m'a a adressé le 20/04/08 ce commentaire dans lequel il voyait en moi un homme aigri et malsain . Les temps ont dû bien changer depuis puisqu'on peut objectivement se
demander aujourd'hui de quel coté ça pue le plus ? Son pseudo à cette époque là était : apologie du bien contre le mal .   


salas jean louis 14/07/2008 13:44

Pour répondre au commentaire n°2 posté par "un bénévole" quand tu dis que Max avait des problèmes avec tous les entraineurs et que nous sommes responsables de sont éviction la je suis obligé de te répondre .Moi je tien a te dire que je connais personnellement des entraineurs de club ou Max a joué et je peux te dire aussi qu'ils ont tous dit que du bien de lui. Quand a son éviction adresse toi plutôt au bureau parce que j’en connais pas la raison, mais vient pas dire que nous(les mecs qui écrivent des messages sur le blog) ont a voté pour qu'il parte du club puisque si tu lis depuis le début des messages tu verras bien que NOUS ont est contre, enfin moi perso, je trouve sa nul et je l’assume, puisque par a port a toi je ne suis pas anonyme

eric lamarque 14/07/2008 09:26

je me suis tmoper dans un precedent billet , c est a benevole que je voulais repondre et non a causes perdues desole (billet mis sur 8 juillet)et em le relisant je tenais a lui dire que je vois pas comment je peus etre responsable de son exclusion car je viens sur le blog depuis son depart

lvincent29 13/07/2008 22:50

Juste pour le bénévole qui critique le fait que Max ait joué dans 10 clubs, je précise que Max pour ta gouverne a joué un tout peu plus haut que la DH (National)il a également joué à Anglet (CFA) où il était un titulaire indiscutable dans tous les clubs qu'il a fréquentés et notamment à Anglet qui à l'époque était entrainé par un certain Jean Louis Cazes qui ne connaissait rien au football pour la simple et bonne raison qu'il a juste joué en 1ère division à Bastia pendant 11 ans en 1ère division et a gagné la coupe de france avec ce même club, et qui je pense connaît le football autant sinon plus que AZ.
Pour ce qui est des responsabilités quant à son éviction, sa tête était déjà mise à prix avant que ce blog existe...
Renseignes toi avant d'affirmer des choses, à bon entendeur et salut.

benevole payé 13/07/2008 21:32

en reponse a "défenseur de l'ortograf perdu" (je parlé bien sur des entraineurs) tu doit pas etre au courant de tout alors pour croire qu'il y en a que 4. mais si tu en fais parti des "benevoles" alors je te respecte et je te dis un grand BRAVO. par contre j'ai du mal m'expliqué il y a aussi des entraineurs benevoles mais ils doivent pas savoir que d'autres touches des primes tu comprendra tout seul un jour et je suis sur que meme certains dirigeant du bureau ne sont pas au courant

Mort de rire... 13/07/2008 18:19

On comprend pourquoi on va bosser à l'estanquet de la JAD pendant les fêtes de Dax. L'argent, ce n'est pas pour les jeunes du club, c'est pour le clan du roi...

défenseur de l'ortograf perdu 13/07/2008 15:25

C'est faux. Les vrais bénévoles du club, à qui on fait faire la "merde", qu'on appelle quand on a besoin d'eux, ne sont pas rémunérés. De plus, cette année la plupart ont du s'offrir le survêtement du club. Etre bénévole à la JAD coûte environ 500,00 € (déplacement + frais annexe) et en contrepartie, on nous donne un justificatif pour les impôts (qu'on doit établir nous-mêmes). Ces bénévoles à qui on confie les équipes B, C et D que personne ne veut, en particulier les membres du bureau, et qu'on ne remercie même pas. Outre Bruno, Ahmed, Fabio et Xavier qui "touchent", qui d'autre selon vous touche ? A mon avis, personne ! Mais je pense qu'à prendre les vrais bénévoles pour des cons, la JAD devrait à court terme être en difficulté, vu que nombre d'entre eux devraient se rendre compte du peu d'intérêt que l'on leur porte. Trouvez-vous normal que l'oscar du meilleur éducateur revienne au vice-président du club, rarement présent, alors que d'autres s'investissent sans gloire...

FRED 13/07/2008 17:47


Quand j'ai quitté mes fonctions au sein du bureau jadiste il est vrai que seules les personnes citées étaient rémunérées par le club sans oublier toutefois tous les référents des différentes
catégories qui eux aussi étaient dédommagés à hauteur de 1500 euros environ pour une saison . 
A court terme , je reste persuadé que toute personne un tant soit peu sensée se rendra compte , comme le dit le fameux proverbe , que tout ce qui brille n'est pas d'or .
L'ego sur-dimensionné de ces " messieurs " leur jouera irrémédiablement un mauvais tour dans le futur . 


moi aussi j'etait benevole 13/07/2008 14:16

Putain celui la il est fort. Et ton entraineur tu as regardé combien de club il fait? Avant de mettre des commentaires renseigne-toi GUIGNOL. Tu ne dois pas être bénévole au club depuis longtemps pour parler de la sorte et puis tu dois être un des rare bénévole du club
Parce que bénévole veut dire pas payé et comme la plupart touche des primes facile a trouver le bénévole.

un bénévole 13/07/2008 08:50

vous me faites marrer a vous appitoyer sur le sort d un mec qui A FAIT 10 CLUBS EN 10 ANS. En majorité partout ou il est passé l entraineur ne valait rien comme celui de dax . Je pense plutot qu il a un reel probleme dadaption ou de tolérence.messieurs les détracteurs ne crachaient pas sur les autres vous etes responsables de son éviction.Quel dommage oui quel dommage!!!!

FRED 13/07/2008 11:47


Une parenthèse sympathique : APPITOYER ne prend qu'un P et TOLERENCE s'écrit avec un A .
Le mot DADAPTION est étranger à mon vocabulaire: au moins mes lecteurs auront peut-être appris quelque chose .
Ce commentaire n'est que du "pipi de chat" car il ne reflète pas du tout la réalité .
J'ai voulu un court instant supprimer ce commentaire mais j'en ai conclu que même un refoulé jaloux avait le droit de s'exprimer .
Pour te rassurer , le crachat du crapaud n'atteint jamais la blanche colombe.
N'hésite donc surtout pas à te manifester à nouveau car il est bon pour tout le monde de rigoler de temps en temps .....


SOS JURISTE 13/07/2008 00:15

A LIRE :

Les modalités de fonctionnement d’une association sont fixées dans les statuts. Les statuts précisent notamment la composition des instances dirigeantes, comment et par qui sont élus les représentants du club.
Si la loi de 1901 laisse une grande souplesse dans ce domaine, il faut se rappeler que, pour obtenir un agrément, une association sportive doit avoir un fonctionnement démocratique. Le respect de cette règle implique par exemple :
- que l’assemblée générale comprenne tous les membres de l’association ;
- que les responsables soient élus par un vote à bulletin secret ;
- que les dirigeants rendent des comptes aux adhérents, et notamment aux électeurs.
Le comité directeur ou conseil d’administration
C’est la deuxième instance de décision de l’association : elle se réunit plusieurs fois par an, met en œuvre les orientations prises par l’assemblée générale et prend toutes les dispositions nécessaires à la gestion des affaires courantes et au bon fonctionnement de l’association.
Lors de l’assemblée générale, le comité directeur rend compte de ses actes et peut faire des propositions pour l’avenir de l’association.
Le bureau
Élu parmi les membres du conseil d’administration, le bureau est principalement composé d’un président, d’un secrétaire, d’un trésorier et éventuellement d’adjoints. Le bureau n’a pas le pouvoir de décider. Il est chargé d’exécuter les décisions prises par l’assemblée générale ou le comité directeur.
Le président représente l’association dans tous les actes qui engagent cette dernière vis à vis des tiers.

Bénévolat des dirigeants associatifs et fiscalité de l’association
En principe, les dirigeants sont bénévoles, c’est-à-dire que leurs fonctions de mandataires ne sont pas rémunérées, ni directement (salaires, honoraires, défraiement forfaitaires), ni indirectement (avantages en nature). C’est ce que prévoit l’article 261;7-1°-d du Code général des impôts (CGI) modifié par la Loi de finances pour 2002 qui dispose “qu’un organisme doit, en principe, être géré et administré à titre bénévole par des personnes n’ayant elles-mêmes, ou par personne interposée, aucun intérêt direct ou indirect dans les résultats de l’exploitation.”
Les dirigeants d’association ne devraient donc en principe recevoir aucune rémunération, sous quelque forme que ce soit, sous peine de conférer aux activités associatives un caractère lucratif et d’entraîner leur assujettissement aux impôts commerciaux.
Toutefois, il existe deux tolérances fiscales qui permettent de rémunérer les dirigeants associatifs.
La tolérance des trois quarts du SMIC
La première tolérance résulte d’une circulaire administrative (Inst. 09-1998) qui admettait la rémunération des dirigeants, à condition que celle-ci soit limité à 3/4 du SMIC brut annuel. Loi de finances pour 2002 et Décret n°2004-76, 20 janv. 2004 : JO, 22 janv.)
Dans toutes les associations, quelle que soit leur taille et la nature de leurs activités, il est donc possible de rémunérer les dirigeants de droit pour un montant symbolique plafonné aux ¾ du SMIC mensuel (soit au 1er janvier 2008 :960 € brut mensuel ou 750 € net), sans que l’association voit son caractère non lucratif remis en cause.
Le plafond des ¾ du SMIC s’apprécie par dirigeant, et non pas par association (Rep Weber : AN22-2-1999, p 1064-1065). En revanche, si plusieurs associations liées entre elles versent au même dirigeant plusieurs rémunérations inférieures au plafond, l’administration estimera que la gestion n’est pas désintéressée si la limite des ¾ du SMIC est franchie avec le cumul des rémunérations.
De la même façon, il peut arriver que le dirigeant exerce une activité dans l’association au titre d’un contrat de travail distinct de ses fonctions de mandataire social (par exemple, les enseignants ou moniteurs). Dans ce cas, le plafond des ¾ du SMIC s’applique à la rémunération globale, y compris celle versée au titre du contrat de travail.
La rémunération versée aux dirigeants est assujettie aux charges sociales dans les conditions de droit commun. Lorsque le versement de la rémunération se fait dans le respect du caractère désintéressé de la gestion, la rémunération peut être déclarée dans la catégorie « Traitements et Salaires » pour être soumise à l’Impôt sur Le Revenu. Dans le cas contraire, les rémunérations perçues doivent être déclarées dans la catégorie des « B.N.C. » (Bénéfices Non Commerciaux).
La rémunération des dirigeants d’associations de taille importante
Dans les associations gérant un budget important (recettes hors subventions supérieures à 200.000 €), un ou plusieurs dirigeants peuvent être rémunérés pour un montant qui n’est plus symbolique.
Le nombre de dirigeants qu’il est possible de rémunérer ainsi que le montant de leur rémunération sont plafonnés. Par ailleurs, l’association doit justifier d’un fonctionnement transparent et démocratique ; la rémunération doit correspondre à un travail réel.
Le nombre de dirigeants qu’il est possible de rémunérer est fonction de la taille du montant des recettes d’origine privée de l’organisme, majorées des ressources des organismes affiliés et hors ressources issues de versements publics
A propos des conditions requises pour bénéficier de cette tolérance, on se reportera aux dispositions très précises de l’instruction fiscale du 16 décembre 2006, dont nous donnons ici quelques extraits.
La transparence financière du fonctionnement associatif doit être garantie par :
• les statuts qui doivent explicitement prévoir la possibilité de rémunérer certains dirigeants
• une délibération et un vote de l’instance délibérative statutairement compétente qui fixent le niveau et les conditions de rémunération hors de la présence du dirigeant concerné. La décision de l’organe délibérant doit être prise à la majorité des deux tiers des membres de ce dernier, présents ou représentés.
Lorsque l’organe délibérant n’est pas l’assemblée générale, cette condition suppose la participation effective de l’ensemble des membres de l’organe délibérant et non simplement des seuls membres présents lors de la délibération ;
• l’indication dans une annexe aux comptes de l’organisme du montant des rémunérations versées à chacun des dirigeants concernés ;
• la présentation d’un rapport à l’organe délibérant par le représentant statutaire, ou le commissaire aux comptes, sur les conventions prévoyant une telle rémunération ;
• la certification des comptes de l’association par un commissaire aux comptes.
Le fonctionnement démocratique de l’association se manifeste par :
• l’élection démocratique régulière et périodique des dirigeants ;
• un contrôle effectif sur la gestion de l’organisme effectué par les membres de l’association.
Par ailleurs, le fonctionnement de l’organisme sera présumé démocratique lorsque l’association aura passé avec l’Etat une convention pluriannuelle d’objectif en cours de validité.
L’adéquation de la rémunération aux sujétions des dirigeants est réputée acquise si la rémunération versée est la contrepartie de l’exercice effectif de son mandat par le dirigeant concerné et si elle est proportionnée aux sujétions effectivement imposées aux dirigeants concernés, notamment en termes de temps de travail
La rémunération doit être comparable à celles couramment versées pour des responsabilités de nature similaire et de niveau équivalent. Le montant de l’ensemble des rémunérations versées mensuellement à chaque dirigeant, au titre des fonctions de dirigeants ou d’autres activités au sein de l’organisme, ne peut excéder trois fois le montant du plafond de la sécurité sociale visé à l’article L.241-3 du code de la sécurité sociale, soit 99.828 € (2008).
Cette limite s’applique à l’ensemble des rémunérations versées à une même personne, qu’elle soit dirigeante d’un ou de plusieurs organismes et que cette rémunération soit perçue ou non au titre d’autres fonctions que celles de dirigeant (exemple : activité d’enseignement au sein de l’organisme).