AU DEBUT JE ME SERRAIS LA CEINTURE. AUJOURD'HUI , C'EST LA CEINTURE QUI ME SERRE .

Publié le par FRED

Depuis de longs mois , j'ai pris pour habitude de déjeuner le midi dans le restaurant  tenu par mes amis Yves et Didier. L'accueil y est sympathique et la fourchette de qualité par rapport au prix demandé .
Avant-hier , une envie pressante me prit tout à coup , m'obligeant  à abandonner précipitamment la lecture des journaux quotidiens afin d'assouvir ce besoin  bien naturel .
Dans la précipitation comme bien souvent dans ces cas-là , au lieu de me retrouver devant une Vespasienne, j'ouvris grand la porte des cuisines.
Grand bien me prit puisque devant moi s'affichait la preuve irréfutable que le cuistot n'utilisait que des produits de première fraîcheur au service de ma santé bien souvent déboussolée  par les sandwichs et les pizzas à emporter .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article