NOUVEL EPISODE

Publié le par FRED

Claude Puel, sollicité par Lyon pour devenir le successeur d'Alain Perrin, comme nous le révélions le 29 mai dernier, sort de son mutisme dans L'Equipe, dimanche. Hélas pour son président Michel Seydoux, ce n'est pas pour confirmer qu'il a envie d'aller au bout de son contrat.

«Ce n'est pas que je ne suis pas bien à Lille, au contraire : j'ai un très bon président, j'ai un attachement sincère et profond envers ce club, dit Puel, sous contrat jusqu'en 2010. Mais j'ai sûrement besoin d'un autre challenge, de me régénérer. Je suis sous contrat avec le LOSC, mais j'espère que mon président comprendra ma position.» A Lille depuis 2002, Claude Puel (Photo L'Equipe) dit ne pas avoir envisagé de quitter le club nordiste la saison dernière car cela serait revenu à quitter la navire en pleine tempête après le départ de plusieurs cadres. «La plus grosse difficulté est derrière lui» assure-t-il.

Son président, qui croisera Jean-Michel Aulas cette semaine dans le cadre de la dissolution du FAP, se montre insensible à l'argument. Dans L'Equipe, il dit : «Cette fois encore, il va rester, je le lui ai dit il n'y a pas très longtemps. (...) C'est M. Puel qui m'a appris à faire respecter leurs contrats aux joueurs quand MM. Abidal et Tavlaridis voyaient l'herbe plus verte ailleurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article