UNE GROSSE CLAQUE .

Publié le par FRED

  • POUY FC        1
  • JA DAX 2        4

Au coup de sifflet final personne ne pouvait suspecter les jadistes de ne pas avoir jouer le jeu au cours d'une rencontre qui pourtant ne changeait pas grand chose pour leur fin de saison . Il est vrai que , malgré un groupe fortement remanié , les hommes de De Sa se sont montrés sérieux et appliqués tout au long de la partie et méritent sans aucun doute ce large succès qui pourtant avait une grosse côte chez les parieurs . Articulés défensivement autour de Ravailhe , sans conteste le grand bonhomme de la rencontre coté dacquois , les visiteurs profitèrent à merveille de contres assassins en seconde periode pour faire enfler le score grâce entre autres à De Souza , très en vue en cette fin d'après-midi en marquant deux buts opportunistes . En face , les vincentiens montrèrent un visage plus que décevant pendant le premier acte . Ils ratèrent tout ou presque au grand dam de leurs supporters  .Leur deuxième période fut de meilleure facture mais comme en plus la réussite avait décidé de les laisser tomber ils ne parvinrent jamais à faire sauter le verrou adverse . En poussant tout au long des 45 dernières minutes pour tenter de réduire le score , ils s'exposèrent  à la vitesse de l'escouade offensive dacquoise qui ne se fit pas prier pour enfoncer le clou définitivement .

Un grand bravo aux jadistes pour ne pas avoir fait l'impasse sur ce match ( dorénavant on sait qui sont les chats noirs ...) . Quant aux hommes de Labat , il faut qu'ils relèvent au plus vite la tête pour s'adjuger la seconde place de la poule qui pourrait être synonyme de montée .

UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .
UNE GROSSE CLAQUE .

Commenter cet article