QUELLE DESILLUSION !

Publié le par FRED

QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
QUELLE DESILLUSION !
  • ST GEOURS       3
  • JA DAX 2            2

Décidemment , cette équipe des Lous Marous est la bête noire des clubs du Grand Dax . Après s'être débarrassés il y a peu des hommes de Benoit , les locaux se sont de nouveau imposés sur leurs terres cette fois-ci face à la réserve jadiste .Et le moins que l'on puisse dire c'est que leur victoire ne souffre d'aucune contestation possible .  Effectivement , tout au long du premier acte , leur jeu " basique " ne fut jamais contrarié par des dacquois trop timides qui ne se procurèrent que trop peu d’occasions dignes de ce nom pour semer le doute dans les têtes oranges . A la demi-heure de jeu les protégés de " Tranber " s'étaient échappés au score en transformant deux pénaltys tout à fait justifiés  . En effet , par deux fois , la vitesse du minot local portant le numéro 7 avait poussé la defense dacquoise à commettre l'irréparable . Juste avant la pause , Ravaille , un des seuls jadistes à surnager , réduisit le score sur un coup-franc direct frappé des 25 mètres ,  profitant il est vrai d'une cagade du portier local .
Que dire de la seconde période ? Honnêtement , on s'ennuya sérieusement derriere la main-courante tout au long des 45 dernières minutes. Par la faute d'une équipe locale qui logiquement baissa physiquement après sa débauche d’énergie du premier acte et aussi à cause d'une équipe dacquoise décevante qui ne mit pas toutes les chances de son coté pour remporter la mise . A un quart d'heure de la fin , les locaux avaient définitivement enfoncé le clou suite à un corner frappé coté gauche . Ce n’était pas le pénalty transformé par Romain dans les ultimes secondes de la partie qui pouvait changer la donne .

L' équipe qui avait montré le plus d"envie et de solidarité empochait les 3 points de la victoire . Quoi de plus normal ??? 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xav 30/01/2017 16:12

Le jour d'une finale Nadal Federer, Guillaume Ravaille marque un but. Putain, c'était vraiment retour vers le futur ce dimanche...

FRED 30/01/2017 18:11

" marque " : c'est un bien grand mot car même toi au temps de ta splendeur tu aurais arrêté sa frappe .....d'une seule main !!!!!