UNE DERNIERE REUSSIE .

Publié le par FRED

  • JA DAX 2        2
  • PARENTIS      1

Bien avant l'heure ,  la distribution de cadeaux a été d'actualité tout au long de cette rencontre que les jadistes n'avaient pas le droit de perdre . Dès la 20 ème minute , le portier visiteur offrit l'ouverture du score à des locaux qui n'en demandaient pas tant en se faisant mystérieusement lober par un coup franc direct frappé le long de la ligne aux 45 mètres par Pierre Guilhemjouan . Ne voulant pas être en reste , dans les dernières minutes du premier acte , ce fut au tour du  dernier rempart local de se montrer sympathique avec les papetiers en leur accordant l'égalisation sur un ballon sans grand danger qu'il cafouilla aux six mètres . Le directeur du jeu insistant lui aussi pour être de la partie distribua généreusement des cartons aux deux équipes .  Juste avant la pause , il se permit même de renvoyer aux vestiaires avant tous les autres un jadiste coupable d'une remarque déplacée . Excès d'autoritarisme de sa part peut-être  , un manque flagrant de psychologie certainement à moins que le District ait besoin d'argent ... Quoi qu'il en soit au bout d'un premier acte équilibré sans beaucoup d'occasions franches pour les deux camps , ce coup du sort aurait pu semer le trouble dans les têtes dacquoises .Et pourtant , il n'en fut rien tout au long de la seconde période .. Au contraire les hommes de De Sa s'accaparèrent la direction du jeu en faisant preuve de beaucoup de solidarité malgré cette infériorité numérique .  En toute logique , ils prirent un avantage définitif après l'heure de jeu sur une action collective de bonne facture , conclue par Quentin . La volonté évidente de ne rien lâcher des locaux fit le reste jusqu'à l'ultime coup de sifflet .

Pourvu que 2017 recommence comme 2016 s'est terminé .

PS :Après cette victoire importante  , il se murmurait dans les couloirs jadistes que le " chat noir " avait été débusqué , un absent de marque pendant cette soirée , adepte de compléments alimentaires parait-il . Affaire à suivre ....

Commenter cet article