TROP D'INVIDUALISME .....

Publié le par FRED

TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....
TROP D'INVIDUALISME .....

Réserve A : S.P.S. / Biscarrosse – 3/2

Equipe : Alex / Jérémie / Léo / Maxence / Julien (capitaine) / Bertrand / Layan / Rayane / Kévin Bois / Julien Halm / Thierry / Maxence / Wagane/ Kévin Labro.
Que de tension sur le terrain et autour.......quand les saintpaulois qui dominent leur adversaire n'arrivent pas à imposer leur marque. Pourtant dès la 5ième minute le score est ouvert, mais dans la minute suivante un coup-franc, pour Biscarrosse, met les deux équipes à égalité. …...absence de concentration de notre ami Alex ?
La domination des saintpaulois est manifeste mais le geste qui permet de marquer est, trop souvent, imprécis. Heureusement, sur le front de l'attaque, Kévin Bois, met le feu et d'un très bon tir croisé marque le second but à la 24ième minute. Tout le monde pense que le plus dur est fait et que la suite sera plus facile....Que nenni.....les espaces sont réels, mais la ligne de mire des tireurs est faussée !! Sauf à la 53ième minute, Kévin, sur une accélération qui laisse la défense sur place, va pointer son second but pour le 3/1 plus logique.
Trop dilettante dans le placement, les saintpaulois vont jouer avec la « peur » de mal faire ce dont profitent les visiteurs pour réduire la marque à la 80ième minute.
Les 10 dernières minutes seront étouffantes ...par la faute des joueurs locaux qui, malgré plusieurs nettes occasions, restent sous la menace d'un retour à 3/3. Heureusement le score reste en faveur des saintpaulois qui remportent la rencontre sur la marque de 3/2.
Regrettons le carton rouge stupide de Jérémie pour deux jaunes.

SITE DU SPS

Commenter cet article