UN SUCCES PRECIEUX .

Publié le par FRED

UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
UN SUCCES PRECIEUX .
  • ST PAUL SPORTS            2
  • MERIGNAC ARLAC 2        1  

Ne dit-on pas : " quand le chat n'est pas là , les souris dansent " ?

Et pourtant au sein du groupe saint paulois , quand le grand frère n'est plus là , ses coéquipiers se montrent beaucoup moins conquérants  . Ce fut le cas dimanche après-midi.par une température printanière sur le pré saint paulois lors d'une rencontre fort agréable .Tant pis pour les absents car le spectacle proposé par les deux camps ne laissa personne indifférent . Pour cela il fallait être deux , il fut donc facile de constater que les girondins pouvaient eux aussi s'appuyer sur un groupe jouant bien au ballon comme on dit dans le milieu . Ce furent eux qui entamèrent le mieux la rencontre en se créant une grosse occasion dans les toutes premières minutes . Grâce à un milieu de terrain haut de gamme , cette équipe donna le tempo du jeu pendant les vingt premières minutes . A l'évidence plus contractés par l'enjeu , les saint paulois mirent un peu de temps à se montrer dangereux devant les buts adverses .Toutefois , profitant d'une baisse de régime du camp visiteur , ils firent preuve d'éfficacité en ouvrant le score sur une de leurs premières incartades sérieuses à l'approche de la surface girondine . Max décala Soufiane sur la droite . Sa frappe , au raz du poteau gauche , ne laissa aucune chance au portier visiteur . Les locaux venaient de faire le plus dur , marquer face à une équipe très proche . En suivant , malheureusement , Max le dépositaire du jeu collectif landais dut quitter ses coéquipiers à cause d'une gène à la cuisse . A partir de là , jusqu'à la pause , l'escouade offensive saint pauloise sombra dans un jeu trop individualiste pour pouvoir prendre un avantage conséquent .

Coup de théâtre à l'heure de jeu , les méricagnais revinrent au score sur une frappe somptueuse en pleine lucarne de leur numero 8  . Il n'avait pas raté l'occasion de profiter d'un marquage trop tendre de la défense saint pauloise pour égaliser . De leur coté , dès la reprise , les landais avaient decidé de se servir de l'arme du contre pour amener le danger dans le camp girondin . Ils auraient pu y parvenir sur plusieurs occases franches mais à nouveau trop d'excès d'individualisme en décidèrent autrement . Il fallut attendre les dix dernières minutes pour voir enfin JC libérer les siens sur une frappe de près .

Au nombre d'occasions , les saint paulois méritaient certainement cette victoire qui leur permet de  continuer à rêver , sans toutefois passer sous silence les évidentes qualités du camp d'en face .

PS : bon retablissement à Aissam sorti sur blessure .

Commenter cet article