BATTUS PAR PLUS MATURES .

Publié le par FRED

BATTUS PAR PLUS MATURES .

La loi du plus fort a encore sévi samedi soir sur le synthétique dacquois. Et pourtant à la fin du premier acte bien malin qui pouvait affirmer laquelle des deux équipes occupait le fauteuil de leader . En effet , face à l'ogre de la poule ce furent les jadistes qui montrèrent le meilleur visage pendant les 45 premières minutes en s'appliquant à faire vivre le ballon collectivement ..En face , les béarnais décevants malgré une sérieuse réputation , se contentèrent de jouer le contre et avant tout d'éviter de se mettre en danger défensivement en usant voire même en abusant de ballons longs . Il fallut attendre la 40 ème minute pour voir enfin l'ouverture du score .....malheureusement en faveur des visiteurs sur un penalty parait-il contestable. John , le portier dacquois se détendit mais sa claquette n'empêcha la balle de franchir la ligne . Nullement abattus par ce coup du sort , les dacquois eurent le mérite de ne pas abdiquer et cette ténacité fut récompensée juste avant les citrons par une égalisation méritée. Sur un centre frappé coté droit par Bastien Duboscq , Anthony Klein devança de la tête un gardien visiteur quelque peu dans la lune .

Changement radical de décor au fil des minutes en seconde période . Supérieurs athlétiquement , grâce à une meilleure maitrise technique , forts d'un banc de qualité , les béarnais prirent petit à petit le dessus sur des locaux subissant une logique baisse physique après tant d'efforts consentis . Deux buts , le premier à l'heure de jeu et le second en toute fin de rencontre vinrent logiquement récompenser la domination de plus en plus évidente des visiteurs . Il fallut même deux sorties de John dans les pieds des attaquants adverses pour éviter que l'addition n'enfle démesurément sans toutefois oublier ce but marqué par les béarnais mais refusé sur un hors-jeu imaginaire . Coté dacquois , seules deux tentatives non cadrées furent à mettre au crédit des hommes de Martin tout au long de la deuxième période .

Barbe , auteur d'un doublé , et l’indéboulonnable Baraton venaient d'offrir un onzième succès à leurs coéquipiers somme toute logique au vu des 90 minutes . Toutefois , les dacquois n'ont pas à rougir de cet échec s'ils s'appuient sur leur prestation du premier acte .

BATTUS PAR PLUS MATURES .

NB : quasiment aucun match reporté en Aquitaine ce week-end pour cause d’intempéries . A tous les coups , la pluie n'est tombée qu'à Dax ....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article