ILS ONT FAIT LE JOB !

Publié le par FRED

UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT
UN ARBITRE OMNIPRESENT

UN ARBITRE OMNIPRESENT

  • ST VINCENT DE PAUL       4
  • LALUQUE                             1

Avant le match au sommet de cet après-midi face à Labenne , les hommes de Labat n’ont pas eu à forcer leur talent pour venir à bout d'une équipe laluquoise qui lutta avec ses armes pendant les 90 minutes . La cause était déjà entendue à la pause puisque les vincentiens avaient le plus normalement du monde fait la différence en s’échappant au score sur deux belles réalisations . La première fut l’œuvre de Jérôme Bouchez à la 20 minute qui trompa la vigilance du gardien visiteur sur un coup franc direct dans l'axe aux 25 mètres .  Juste avant la pause , Geoffrey Bellion , à la conclusion d'une action collective d'école , ne se fit pas prier pour enfoncer le clou , un peu plus .

Sur un terrain qui se dégrada dangereusement au fil des minutes , les locaux entamèrent plus timidement la seconde période  .Les hommes de Sarrade profitèrent de cette aubaine pour réduire le score sur une de leurs rares occasions dangereuses . Malgré ce coup du sort , les vincentiens ne se laissèrent pas abattre et reprirent après ce moment d’égarement leur marche en avant synonyme de large domination . Ils marquèrent deux nouveaux buts d'abord par l'intermédiaire du nouveau rentrant Pierre Tresarrieu et enfin par Geoffrey qui y alla de son doublé en toute fin de partie , clôturant ainsi un score , logique au vu de l’emprise locale sur le jeu pendant une grande partie de la rencontre .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article